J' avais dit "demain" .Les jours sont passés.Je suis venue souvent. Repartie aussitôt. C'est fou comme j' ai du mal à écrire. Il me semble que le vide  m' envahit parce  que chaque fois que j' ai envie, besoin, de poser mes mots.....manque de temps, manque de mot, peur  parfois d'être à coté, pas si près de mes vérités...courageusement , j' abandonne...

 

Cette histoire entre potes je voulais la raconter le plus fidèlement possible..avec MA fidélité forcement ..mais fidèle ....

 

112_PANA9

 

Bref...

 

J 'ai un profil Facebook. Qui n' est pas sous mon vrai nom. Sous un nom d' emprunt qui fort intellectuellement a à voir avec un entraineur de foot !!!! Il y a eu une période ou par le biais de ce réseau , j' ai essayé de retrouver de vieux potos. Les rares dont je me souvenais les noms...3 ou 4 en fait.

 

Avec l' un d' entre eux, on a renoué de façon un peu plus proche. Quelques mails par ci par là, quelques coucous Facebookiens, un café marseillais...et puis les mails sont devenus plus fréquents.

Nous n' avions  pas vraiment de souvenirs précis de notre adolescence commune..mais je me souvenais qu' on s 'entendait bien....il avait le même ressenti.

Nous sommes rentrés un peu plus dans nos vies.Nous nous sommes racontés "notre vie, notre œuvre ".  Il  me racontait ce qu' il n' avait jamais dit  à d' autres, parce qu' il n' y arrivait pas disait il...Et moi je lui racontais ce que j' avais vécu, ce que je vis...sans honte et sans détour...D' un commun accord nous avons décidé de lier amitié !!! On s' écrivait souvent, très souvent...Et puis , partant du principe que "pour me comprendre , il faudrait connaitre ma vie" (merci Véronique Sanson ) ,je lui ai donné après moultes hésitations, l' adresse de mon blog...la deuxième personne de ma vraie vie à qui volontairement je confiais ce chemin...

 

Nous nous sommes vus  2 ou 3 fois...autour d' une salade ou d'un café...Rien que de vieux copains renouant un  fil  qui n' avait peut être pas existé... J' ai vite compris que mes idées "politiques" n' étaient pas les siennes..que mes coups de gueule ou mes réflexions n' étaient pas à son gout...Je m' en moquais. Mon entourage est partagé en trois camps: ceux qui soupirent, ceux qui partagent et ceux qui sont contents que je leur fasse la revue de presse ..! Mais tous respectent mes montées au créneau.

 

J'étais contente d' avoir de nouveau un ami-garçon après toutes ces années entre filles ! Nous avons continué nos petits mots, nos envois de photos ou de musique. Parfois quelques petits accrochages, rien que du normal.

 

 

 

Et puis un jour,  je reçois un mail énervé. " Tu n' en as pas marre d' épier tout ce que fais Marine LePen?  ça ne sert à rien qu' à faire le jeu de l' extrême droite. Tu balances en permanence sur ton mur des articles sur elle, sur la droite.. T'as rien d' autre à faire , tu deviens aigrie". En résumé et en raccourci .

Premiere pensée/ Qu' est ce qui lui prend?

Deuxième pensée/ C'est à moi que tu parles?

Troisième pensée/ Tu vas voir si je suis aigrie.

Quatrième pensée/ Le mot "aigrie" vraiment me fait de la peine. Et si je pensais tout ça comme çà et bien je ne serais pas ta copine...

 

P1120975

 Mars . Mai 2011 .

 

Je tourne mes doigts 8 fois au dessus du clavier. Et en cherchant bien mes mots pour dire combien ceux qu' il a  employés  m' ont blessée, que je ne comprends pas vraiment ce qu' il lui prend, et que si mon mur le dérange et bien qu' il me bloque de ses actualités et basta.

 

Réponse du même acabit en pire."les gens comme toi...".

 

J'explique encore une fois combien les mots : aigrie , décevante et autres m' ont touchée. Que si je pensais celà de lui "les gens comme toi"  et bien je ne serai pas son "amie"  . Donc.... Que parfois je n' ai pas été d' accord avec ses mots et ses idées et que j' ai toujours cherché la façon de le dire sans le blesser parce que cela me parait le minimum quand on s' aime . Qu' il sait ce que j' ai vécu et pourquoi je ne peux laisser passer sans rien dire.Parce qu' à mes propres yeux, ce serait ne pas me respecter.

 

Et là dessus , silence radio !!!!

 

Voilà. Ma première amitié quasi virtuelle s' est terminée là ...!

 

Je mentirais si je disais que : je n' ai pas été déçue,   je ne me suis pas posée mille questions,  le mot aigrie n' a pas tourné non-stop dans ma tête,  je n' ai pas essayé de comprendre, je n' ai pas eu envie d' avoir une réponse...mais en même temps, je me suis dit qu' on avait du se tromper d' histoire d' amitié et c'est aussi bien de le savoir....

 

Et puis j' ai lu ça (un extrait ) chez Le Chat

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque j’allais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que c
ela s’appelle l’authenticité.

(charlie Chaplin)

 

 J' ai aussi lu ici ...si l' histoire n' est pas la même,  certaines phrases m' ont parlée comme on dit chez moi. La dernière ,  peut être,  surtout...

 

 

P1120893

 Aix en Provence 2011

 

 Kyra...désolée pour l' attente :-)