Je ne passerai pas pour une originale en écrivant que " DSK m' a tuer "...Je ne mentirai pas en disant que je suis passée de la sidération à la compulsion: des articles on the web , des journaux, de LCI , des Twitters des journalistes, des magazines on line et papier...Je n' ai pas été la seule...forcement...

 

Passé l' instant premier d' incroyable, j' ai été bouleversée de tout ce qui a été écrit et dit. Bien sur la présomption d' innocence, bien sur il faut attendre les résultats des enquêtes à charge et à décharge..Bien sur....

 

P1130035

 

Honnêtement  et sans vouloir défendre mon attitude envers et contre tout, j' ai été immédiatement et profondément  révoltée par ce qui a été dit les premiers jours, hommes et femmes confondus. Je ne citerai personne , vous savez surement de qui je parle...Toute cette défense gluante, machiste, desinvolte, indigne...  j' en passe et des pires surement...

 

Bien sur j' ai eu mal à la gauche, à cet homme pour qui je n' étais pas sure de voter au cas ou, à sa femme, à sa famille, à tout ce que vous voulez...bien sur il peut s' agir d' un complot, d' un coup tordu pour avoir de l' argent ou dieu sait quoi....bien sur, mais pour moi d' entrée j' ai été pour la présomption d' innocence de la fille...Certains, certaines diront que c'est normal, vieux reflexe de solidarité féminine...Qu' ils, qu' elles pensent ce qu' elles veulent......

 

J' ai au fond de moi cette douleur, j' ai au fond de moi ce que j' ai vécu, ce que nous avons vécu de près ou de plus loin avec ou sans viol...Toutes ces situations ou on a du se taire, ou on s' est tue ..parce que nous aussi on pense parfois , souvent, que ce n' est pas si grave, qu' est ce qu' on  y peut,et qu' on est surement coupable et responsable.... parce qu' on  n' aurait pas du aller boire ce verre, parce qu' on n' aurait pas du rire, ni sourire la première fois, parce que peut être on est fautive un peu, beaucoup...parce ce que c' est notre boss, notre collègue, le mec d' à coté ou notre mari...Parce que si on essaie d' expliquer , on dira qu' on est chiante, coincée, faiseuse d'histoire puisqu' il ne s' est rien passé, qu' on dit non parce qu' on n' ose pas dire oui...et aussi qu' ils ont le droit parce que ça a toujours été comme ça, parce que les hommes et les femmes...

 

P1120911

 Baptème Mai 2011

Mais quand je lis  tout ce que les filles, les femmes ont raconté sur leurs blogs, dans les journaux, dans la rue, autour de nous..tout ce qu' aucune d' entre nous n' a oubliée ..même si ça ne nous a paru pas grave, même si on s' est dit on s' en fout..tout est resté, là, gravé en nous avec le mal etre en prime..

 

Je ne sais si je me fais bien comprendre. Je crois que le temps qui a passé rend un peu inutile mes mots. J' aurai tant à écrire sur cette soumission...

 

 

 Sur cette terr', ma seul' joie, mon seul bonheur
C'est mon homme.
J'ai donné tout c'que j'ai, mon amour et tout mon cœur
À mon homme
Et même la nuit,
Quand je rêve, c'est de lui,
De mon homme.
Ce n'est pas qu'il est beau, qu'il est riche ni costaud
Mais je l'aime, c'est idiot,

I'm'fout des coups
I'm'prend mes sous,
Je suis à bout
Mais malgré tout
Que voulez-vous


Qu'j'en d'viens marteau,
Dès qu'il s'approch' c'est fini
Je suis à lui
Quand ses yeux sur moi se posent
Ça me rend tout' chose
Je l'ai tell'ment dans la peau


Qu'au moindre mot
I'm'f'rait faire n'importe quoi
J'tuerais, ma foi
J'sens qu'il me rendrait infâme
Mais je n'suis qu'un' femme
Et, j'l'ai tell'ment dans la peau ...

Pour le quitter c'est fou ce que m'ont offert
D'autres hommes.
Entre nous, voyez-vous ils ne valent pas très cher
Tous les hommes
La femm' à vrai dir'
N'est faite que pour souffrir

Par les hommes.
Dans les bals, j'ai couru, afin d'l'oublier j'ai bu
Rien à faire, j'ai pas pu
Quand i'm'dit : "Viens"
J'suis comme un chien

Y a pas moyen
C'est comme un lien
Qui me retient.

Je l'ai tell'ment dans la peau
Qu'j'en suis dingo.
Que cell' qui n'a pas aussi
Connu ceci
Ose venir la première
Me j'ter la pierre.
En avoir un dans la peau
C'est l'pir' des maux
Mais c'est connaître l'amour
Sous son vrai jour

Et j'dis qu'il faut qu'on pardonne

Quand un' femme se donne
À l'homm' qu'elle a dans la peau ...

 

Et ces chansons que l' on fredonnait....








 

 

Je voulais aussi vous mettre en lien :

Cet article ou ce post ou encore ces mots là....et tant d' autres surement..

 

 

 

 

Et si quelqu' un peut me dire pourquoi le blog "les martyres du bar tabac " a fermé...il me manque.